mercredi 27 août 2014

Et maintenant dansons !



Il existe au moins trois raisons qui expliquent la présence de Candi Staton dans notre bouquet final disco, clôturant ce fol été de danse et de joie. La première n'est pas très musicale mais repose sur le fait que Candi était vraiment très jolie et portait comme personne les combinaisons ajourées en soie rose pâle. Essayez, vous verrez que tout le monde ne s'en sort pas aussi bien. 

La seconde se nomme "Young hearts run free", numéro 1 des charts en 1976 et dont nous nous étonnons encore de vérifier à chaque écoute combien cet hymne est absolument inusable, à l'opposé de "In the navy" des Village People par exemple qu'il n'est plus humain d'entendre aujourd'hui, en 2014. 

Enfin, Candi reste à ce jour l'une des très rares artistes ayant repris un titre des Bee Gees et que nous préférons à l'original. On le sait, c'était d'ailleurs le 13e ou 14e (nous ne savons plus) commandement : "Tu ne toucheras pas au Bee Gees !". En 1977, Candi fut très inspirée de donner un peu de soul à ces "Night on Bradway". Divin ! 






3 commentaires:

roijoyeux a dit…

3 excellentes suaves raisons merci Monsieur Suave !!

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec le fait qu'elle est en effet très jolie; mais j'ajouterai que son si évident malaise à se retrouver à chanter en play-back au beau milieu de la circulation New-Yorkaise ajoute à sa séduction. Les artistes timides sont tellement rares !
Pruneauxyz.

Jérôme (moins anonyme) a dit…

Le bouquet final est d'un divin!!
Et le soleil revient par dessus ça! Merci :)

ps: vous vous en fichez sans doute comme de votre première culotte lycra dorée mais sachez que je porte très bien la combinaison ajourée rose pâle (et non, vous devez me croire sur parole).