vendredi 12 avril 2019

Pour le plaisir.

















Soyons-Suave est heureux de vous offrir un arc-en-ciel lyonnais et de vous annoncer que nous prenons, comme l'année dernière, nos quartiers printaniers à Lyon. 

Voilà à ce propos pourquoi cette journée entièrement placée sous le signe de l'ancienne capitale des Gaules, où nous nous trouvons d'ailleurs déjà alors que vous nous lisez. 

Interruption des programmes pendant une dizaine de jours. Vous allez nous manquer. Et d'ici notre retour, bien entendu, soyez suaves.

Connaissez-vous Jean-Michel ?

Impossible d'envisager une fin de semaine sans notre cher ami Jean-Michel, qui chaque vendredi, partage avec nous, et le monde, les plus suaves clichés de son album photos. 


































Jean-Michel, 29 ans, songe parfois à Louise Labé et compose un sonnet. 

Et maintenant chantons !



Dire que nous avons écouté ce titre et l'Affaire Louis Trio des centaines de fois serait encore très loin de la réalité. 

Soyons Peplum !


































Célébrons la toge, la tunique et même la serviette nouée.

La question suave du jour : Jacqueline Delubac avait-elle le coup d'oeil ?


































Actrice, divorcée célèbre, héritière et figure de proue de l'élégance à la française, Jacqueline Delubac, qui aurait toujours dû se tenir très éloignée des vélocipèdes, eut une carrière plus confidentielle de collectionneuse d'art qui fut exposée au grand jour lorsqu'elle légua une partie de sa collection fantastique au Musée des Beaux-Arts de Lyon. 

Et alors que par son troisième mariage avec un diamantaire fou d'impressionnisme, elle devint propriétaire de petites choses signées Monet, Manet, Degas, Corot ou Renoir, elle s'encanailla en courant, toute seule et contre l'avis de tous ses amis, après de jeunes artistes qui n'intéressaient personne nommés Dubuffet, Bacon, Dufy, Leger, Miro ou Braque.  






















La phrase est célèbre, interrogée sur ses choix très avant-gardistes, Jacqueline Delubac répondait inlassablement qu'elle n'avait eu la chance que d'avoir "un bon oeil". 

Ajoutons : et les moyens de ses coups de coeur. Et parfois de très suaves amis. 

  

Que lire ce weekend ?






















Le guide Marabout est notre ami. Il sait tellement de choses...

Sophie Favier présente l'Instant Maillot de Soyons-Suave.




































C'était l'Instant Maillot de Soyons-Suave.

Le Brushing du jour.


































Parce qu'on n'a jamais assez de hauteur, de laque et d'anglaises, revisitons les plus suaves créations capillaires. Et pour cette neuf cent cinquantième édition, Myriam Boyer présente le modèle intitulé "Saut du lit". 

mercredi 10 avril 2019

Pour le plaisir.


































Soyons-Suave est heureux de vous offrir quelques barrettes.

L'Instant Grrr


Et maintenant chantons !



S'il n'aura échappé à personne que Dudley Moore fut un comédien mais surtout un musicien et un compositeur assez extraordinaire, il est fort possible que Marion Montgomery, qui commença sa carrière comme Marian Montgomery semble un peu plus mystérieuse. 

Nous en reparlerons car quel suave organe ! 


La photo mystère du mercredi.


Ne nous demandez pas ce qu'il se passe dans cette image, nous n'en avons pas la moindre idée. 

La question du jour : comment en avoir suavement plein le dos ?


































Il nous semblait vous en avoir parlé récemment mais puisque nous sommes incapables de retrouver le moindre billet le prouvant, et puisque depuis, si ce post a existé un jour, une certaine vitesse de croisière a été atteinte, répandons la bonne nouvelle : Les Ateliers Tricopin ont une nouvelle branche d'activités.  

Vous vous souvenez sans doute de leurs délicieux paniers et vos oreilles remercient peut-être encore leurs bonnets fait main, depuis peu, nos inénarrables amis flanquent des canevas sur des vestes en jeans et soudain, vous avez envie de perpétuellement marcher de dos pour que le monde en profite. 

Et comme les Ateliers Tricopin produisent à la vitesse de l'éclair, voici les premières pièces de leur nouvelle collection : 









































Délicieux, non ? 

Si nous vous rappelons que vous pouvez contacter Tricopin à l'adresse suivante, ajoutons que nous ne possédons pas même 1% de leur capital et que cette démarche est totalement désintéressée. 

Reconnaissons tout de même, pour être absolument honnête, qu'à chaque fois que nous parlons d'eux, les Ateliers ont la gentillesse de penser à nous et de nous faire parvenir une petite babiole, à l'image de ce qui enchante nos virées au marché du dimanche matin. 

































Alors voilà, il se trouve que nous sommes en possession de plusieurs vestes en jeans et par la même occasion de quelques canevas qui pourraient faire excellente impression sur un envers de toile denim. 




































Et croyez bien que tout ceci n'est évoqué qu'à simple titre informatif. Evidemment... 

Mais avant de poursuivre, une retouche maquillage...


C'est mercredi : soyons LGBT !

Chaque mercredi, Soyons-Suave propose une tribune aux minorités opprimées, puisque la suavitude passe aussi par le respect et la compréhension. Quelqu'un a dit : "Il faut commencer par s'aimer pour pouvoir aimer les autres", ajoutons "Il faut reconnaître la suavité de l'autre avant de s'attaquer à la sienne". 

C'est donc avec fierté que nous vous offrons un roman lesbien, une moustache et un instant transgenre.