mardi 8 juillet 2014

Et maintenant dansons !



Le disco du jour, sorti en 1979 et figurant sur le troisième album en 3 ans de Jean Carn, fait indéniablement partie de ces tubes un peu oubliés, bien que Mariah Carey s'en soit, elle, souvenu, puisqu'il figure sur la BO du chef d'oeuvre qu'est "Glitter", ce qui n'est pas rien. 

Possédant 5 octaves, ce qui n'est pas de la gnognotte non plus, Jean Carn chanta pour Earth Wind and Fire avant de partir pour Philadelphie (ah le Philly Sound...) voler de ses propres ailes. Et, détail d'une grande suavitude, elle devint Jean Carne alors qu'elle était jusqu'alors Jean Carn, sur les conseils de son numerologiste. Donc si vous la cherchez, Carne ou Carn, c'est la même. 


4 commentaires:

roijoyeux a dit…

on dirait Donna Summer en plus black

soyons-suave a dit…

Roijoyeux, vous pointez là les deux grandes écoles du disco du milieu des années 70 : le son de Philadelphie inspiré de la soul et du RnB et le son de Munich avec ses synthétiseurs qui va lancer l'Eurosdisco. Deux écoles mais un même but : faire danser :)

Didier a dit…

Y a-t-il, cher SoSu, des choses essentielles que vous ignorez ?

soyons-suave a dit…

Des wagons Didier, des wagons...