jeudi 23 juillet 2015

Et maintenant dansons !



Le disco du jour n'est pas n'importe quoi, non parce qu'il s'agit d'une des centaines de reprises de "The Letter", enregistrée pour la première fois en 1967 par les Box Tops et dont Herbert Leonard fit même une version sobrement et assez pertinemment intitulée "La Lettre", mais parce qu'il est tiré de l'album "Dionne" qui, en 1979, permit à Dionne Warwick de renouer avec le succès après une décennie catastrophique. 

Souvenons-nous : en 1972, Burt Bacharach et Hal David arrêtaient leur collaboration après l'échec de "Lost Horizon", Dionne Warwick, arrivée chez Warner, se retrouvait sans ses mentors (elle leur fera un procès pour abandon) et son astrologue lui conseillait d'ajouter un "e" à "Warwick". D'autres se seraient mis la tête dans le four. Dionne patienta, enregistra des albums sans intérêt pour honorer son contrat, déménagea rapidement chez Arista dès que Warner la libéra et trouva en Barry Manilow, oui, "Copacabana", l'homme providentiel, prouvant que contre toute attente, Barry aimait finalement vraiment s'occuper des dames.

En 1979, l'album "Dionne" se vendit à plus d'un million d'exemplaires, il permit à son interprète de remporter deux Grammy et de se lancer dans le disco. Le disco du jour ressemble finalement presque à une belle histoire du weekend...





1 commentaire:

roijoyeux a dit…

Vu cette chanson Barry s'est bien occupé de Dionne en tous cas :)