mercredi 17 juin 2015

Entre nous...






















Suaves visiteurs, aujourd'hui est un jour un peu particulier, qui a failli nous échapper mais que nos suaves ami(e)s de Facebook ont su nous rappeler : Soyons-Suave a 6 ans ! Très exactement ! Jour pour jour ! Puisque par un hasard qui n'arrive que les... eh bien qui visiblement arrive justement tous les 6 ans, figurez-vous que c'était  un mercredi. Oui ! C'est fou ! 

A vrai dire, nous ne nous souvenons pas exactement ce qui nous poussa le 17 juin 2009 à ouvrir un compte chez Blogger, à endosser sans hésiter la plus suave photo de Cass Elliot et à entamer cette croisade pour une vie plus suave qui n'a cessée de nous habiter depuis. Ce n'était pas le désœuvrement, cela est certain. Pas plus qu'un abus de substances quelconques. Un appel, peut-être. Après tout, d'autres en ont reçu de pas moins sot ("Va bouter les Anglais hors de France" pour n'en citer qu'un).

Ne commentons pas la première publication du blog...

































Le 17 juin 2009 donc, de nos dix doigts que nous supposons avoir été fébriles, nous écrivions ceci : 

"Avouons-le, être suave, même lorsqu'on le voudrait, n'est pas tous les jours facile. Le regard des autres peut être un frein, les réflexions chuchotées sur votre passage peuvent vous faire vite abandonner toute tentation de laisser s'exprimer la suavitude qui pourtant sommeille en chacun de nous. Et les difficultés de la vie, les sautes d'humeur du cac 40, l'élimination même de votre candidat préféré de la Nouvelle Star, ne nous voilons pas la face, n'arrangent rien.
Pourtant certains êtres, d'exception sans doute, n'ont pas eu peur et n'hésitent pas à tenter de mener leur existence en ne se cachant pas, en laissant transparaître cette qualité indéfinissable qui fait dire sur leur passage : cet homme-là, il en est, cette fille-là, elle a quelque chose que les autres n'ont pas.
Ils sont suaves, tout simplement. Simplement suaves.
Ce blog leur est dédié et peut-être nous dirons-nous, poussés par l'exemple qu'ils nous donnent chaque jour, que suave, la vie mérite encore plus d'être vécue.
Soyons-suave !"

En dépit d'un Alzheimer parfois galopant, nous nous souvenons très bien, ce qui est rare, d'avoir écrit cela d'un trait. 6 ans plus tard et après presque 8000 billets postés, et presque 2 millions de pages vues, nous en pensons toujours chaque mot.

































Alors bien sûr, en 6 ans, Soyons-Suave a changé, il s'est parfois discipliné, est momentanément devenu quotidien, a vu l'apparition d'un supplément weekend, a pris l'habitude de se métamorphoser en été... Il connait parfois des publications aléatoires, des silences prolongés inexpliqués, des visiteurs surprenants et quelques polémiques vite apaisées.

Mais il est étonnant de constater que lors de cette première journée de 2009, tout était déjà là, et les images qui suivent vous permettront de ne pas partir dans notre historique à la recherche de ce jour où tout commença :




















Si nous ajoutons Doris Kenyon ne supportant pas le Cuba Libre, vous contemplez les 5 premières images apparues ici-même... Et chantons donc tous en chœur : "Non, non, rien n'a changé". Et jurons aussitôt que plus jamais nous ne fredonnerons les Poppys. 

Avant de lever notre verre avec Virna Lisi, ce qui est une tradition que nous n'abandonnerions sous aucun prétexte, il nous reste à vous embrasser follement, vous qui passez, qui restez, qui jetez un œil toujours bienveillant sur nos suaves âneries. Sans vous l'aventure ne se serait sans doute pas prolongée aussi longtemps. 

Merci. Soyons suaves. Champagne ! 




6 commentaires:

Nina a dit…

Et continuez à effeuiller la marguerite pour notre plus grand plaisir!

★Bruno Lucas☆ a dit…

Oh oui ! Continuez.
Vous êtes une drogue dure à laquelle je m'adonne totalement.
Joyeux, heureux anniversaire.

Anonyme a dit…

Je vous cite : "Avouons-le, être suave, même lorsqu'on le voudrait, n'est pas tous les jours facile. Le regard des autres peut être un frein, les réflexions chuchotées sur votre passage peuvent vous faire vite abandonner toute tentation de laisser s'exprimer la suavitude qui pourtant sommeille en chacun de nous".
Personnellement, c'est chez les femmes que j'ai rencontré le plus d'homophobie

roijoyeux a dit…

Joyeux anniversaire cher Monsieur Suave !

The Divine Feud a dit…

Que la vie de ce blog continue à être suave et pendant très longtemps. Bon anniversaire !

pruneauxyz a dit…

Je n'ai pas grand chose de suave moi-même mais je dois dire que, emphatiquement, la visite de ce blog me donne régulièrement la sensation magique d'appartenir à quelque chose de plus, de mieux, de joyeux et je dirais même de vital ! Pfou ! Ça fait du bien de vous retrouver...