samedi 21 février 2015

C'est samedi : soyons musical !





















Vous n'ignorez pas, suaves visiteurs, que parfois, nous ne sommes, ni d'une grande lucidité, ni même d'une grande rapidité. Malgré cela, avouons que cela a été un choc de découvrir que notre précédent volume de "Soyons-Suave va au cinéma" datait d'octobre 2013, alors que nous pensions sincèrement qu'il remontait à, à peine quelques mois.

Le temps est assassin, certes, il passe trop vite, résolument, ou alors c'est Alzheimer, ce qui finalement revient exactement au même.

Que ces considérations ne nous empêchent pas de rendre une nouvelle fois hommage aux bandes-sons oubliées, aux "thème de..." qui n'arrivèrent jamais, ou presque, jusqu'à la radio et qui ne furent parfois même jamais distribués sur disques. Et ajoutons que cette semaine, le programme est riche en mélopées introuvables, autour du maître lui-même : Henry Mancini.



































Le principe de "Soyons-Suave va au cinéma" étant d'exhumer quelques pépites perdues au fin des génériques ou au détour d'une course poursuite, nous avons allègrement replongé dans la discographie pratiquement inhumaine du divin Henry pour découvrir que finalement nous ne le connaissions pas, enfin pas totalement.

Ainsi donc il offrit une chanson à "La canonnière du Yang-Tsé" ? De la soul à "Refroidi à 99%" ? Une ambiance de saloon à "L'or noir de l'Oklahoma" ? Un poème chanté à "Moi Natalie" ? Eh bien voilà : nous n'en savions rien.







Même si vous croyez donc tout savoir de lui, il n'est pas impossible que ce troisième volume de "Soyons-Suave va au cinéma (avec Henry)" vous surprenne, comme ce fut le cas, en ce qui nous concerne, en découvrant Julie Andrews chantant atrocement et volontairement faux dans la bo de "Quand la Panthère Rose s'emmêle"" ou notre très chère Sue Raney entonner le thème de "Seule dans la nuit" qu'on ne trouve absolument nulle part. Et Johnny Mathis. Et Andy Williams. Et donc beaucoup d'amour. 

Et puis il y a le Henry qu'on voudrait épouser sur le champ, à qui on pourrait offrir son premier né pour des thèmes autant immortels que "Charade" ou "Diamants sur canapé" et qui pourtant ne jouissent pas du même prestige. Illustration avec et sans Ann-Margret en mode bossa mais toujours sur des paroles de Johnny Mercer : 



Installez-vous donc confortablement, choisissez de ne pas opter pour du popcorn mais plutôt un petit bol d'olives que vous laisserez infuser dans votre Martini, selon les pistes suivantes tirés des films indiqués lorsque le titre de la chanson est différent :

1. Andy Williams - And we were lovers (de "La canonnière du Yang-Tsé") 
2. Ann-Margret - Man's favorite sport
3. Anne Murray - Send a little love my way (de "L'Or noir de l'Oklahoma")
4. Bobby McFerrin - Le fils de la Panthère Rose
5. Chorus - Don't call it love (de "Elle")
6. Dorothy Provine - La grande course autour du monde
7. Elsie Brunner - The shadow of Paris (de "Quand l'inspecteur s’emmêle")
8. Johnny Mathis - The Sweatheart Tree (de "La grande course...")
9. Julie Andrews - Until you love me (de "Quand la Panthère Rose s'emmêle")
10. Rod McKuen - Natalie (de "Moi Natalie")
11. Sue Raney - Wait until dark / Seule dans la nuit
12. The New Seekers - The Greatest gift (du "Retour de la Panthère Rose")








Et pour télécharger toute cette suavité inconnue au format zip, vous savez comment faire. 

5 commentaires:

Fabien MORISSET a dit…

Merci, c'est magnifique pour un week-end à l'océan !

soyons-suave a dit…

:) notre plaisir est votre plaisir...

Jérôme (moins anonyme) a dit…

Oh mon Dieu, c'est (presque) trop!

★Bruno Lucas☆ a dit…

J'en pleure de bonheur! Merci !

soyons-suave a dit…

Pouvons-nous aller jusqu'à dire que ces mp3 sont un succès ? :)