samedi 2 mai 2015

La promenade du weekend.

Puisqu'il n'est pas conseillé de rester un weekend entier entre quatre murs et que l'air frais est en tout point salutaire, "Soyons-Suave Weekend" vous suggère d'aller vous aventurer dans de nouvelles contrées, découvrir d'autres suaves horizons. 






















Autant le dire tout de suite, le site "Poor Michelle" est une des choses les plus drôles sur lesquelles nous sommes tombés récemment, tout en étant guère charitable, il faut le dire. Consacré à la chanteuse Michelle Williams, le seul fait que vous soyez éventuellement en train de vous demander "Michelle qui ?" justifie, dans une certaine mesure, la nécessité de son existence. 

Michelle Williams, qui porte le même nom que l'actrice... Michelle Williams, fut de 2000 à 2005, date de leur séparation, un des membres des Destiny's Child, aux côtés de Beyoncé et de Kelly Rowland. Beyoncé est aujourd'hui une star de la taille de Jupiter, Kelly Rowland a mis sur orbite quelques hits et est relativement présente dans les médias. Reste donc Michelle, qui possède tous les attributs de la sacrifiée, de celle qui doit pleurer tous les jours la fin de son groupe, de celle dont on ne peut que dire : "Pauvre Michelle".


































Avec une cruauté très réjouissante, "Poor Michelle" tente de nous démontrer qu'en fait, et pratiquement dès le début, Michelle Williams n'avait aucune chance et était condamnée à retomber dans l'obscurité relative dans laquelle elle se trouve aujourd'hui, en tout cas comparée à ses deux anciennes collègues.

Et en parcourant des articles de presse, des captures de vidéos ou de simples photos, on réalise rapidement que Michelle semble être celle qui ne tourne jamais la tête du bon côté, qui n'a pas droit à un podium quand tout le monde est juché, est sans complexe éliminée des photos ou reçoit sur son visage les étiquettes de prix. 







Sorte de Pierre Richard en plus gospel, Michelle Williams est définitivement le vilain petit canard, celle sur laquelle le pot de fleurs va tomber, une miss Poisse que les auteurs du site imaginent embarrasser plus que légèrement ses deux acolytes.

C'est en fait l'impression de voir se rejouer la terrible ascension de Diana Ross et la chute progressive de toutes ses consoeurs. Mary Wilson, d'accord. Mais Cindy Birdsong, quelqu'un ?





















Si vous vous sentez l'âme malicieuse, vous vous réjouirez des découvrir des pages et des pages de "Pauvre Michelle". Nous y avons passé des heures, puis quelques minutes à culpabiliser. 

Mais il est si bon de rire que parfois, la méchanceté peut être suave. A condition de faire amende honorables évidemment. 



Michelle, nous achetons de ce pas ton quatrième album solo (déjà ?). 

4 commentaires:

Nina a dit…

Kelly en rose : et un photoshop bâclé, un!

soyons-suave a dit…

:)

roijoyeux a dit…

hi hi hi Monsieur Suave le lien ne marche pas décidément poormichelle.com !! ;)

soyons-suave a dit…

Nous avons rétabli les liens Roijoyeux, normalement maintenant cela fonctionne mais effectivement, pauvre Michelle :)