mercredi 31 décembre 2014

La fin du Quizz d'Arnogogo.























Était-il possible de laisser un Quizz en suspens alors que l'année se termine dans quelques heures ? Bien sûr que non ! Voilà pourquoi nous devons triplement louer Claire, notre Maharanée, la seule, l'unique, tout d'abord pour être revenue parmi nous comme la fille prodigue qu'elle sera toujours pour Soyons-Suave, ensuite pour avoir rendu à Arlene Dahl son identité, enfin pour nous avoir permis d'échapper à l'agonie d'un passage à la nouvelle année sans savoir qui est l'inconnu(e) du lundi. 

Claire, merci. Et merci. Et merci. Nous trinquerons donc trois fois tout à l'heure mais c'est une autre histoire :)


































Quiconque a vu "Voyage au centre de la Terre", réalisé par Henry Levin en 1959 et lu le roman du même nom sait qu'Arlene Dahl peut être fière. Elle joue en effet dans cette superproduction un rôle écrit expressément pour elle et qui ne figure pas chez Jules Verne, jugé même totalement aberrant par les spécialistes verniens. 

Le roman de Verne est une sorte d'odyssée masculine et potentiellement psychanalytique dans laquelle on devient un homme en passant par le centre de la Terre où se trouve la Mer (ach ach Sigmund !!!). Chez Levin, on descend au coeur du magma afin d'y trouver l'amour ou réaliser qu'il nous attend à la maison. Ce n'est pas exactement la même chose mais c'est plus hollywoodien. 























Nous ne pouvons regarder "Journey to the center of the Earth" sans avoir une pensée émue pour Arlene, l'incomparable Arlene qui dut être bien malheureuse en réalisant qu'elle porterait le même costume durant tout le film, finissant tout de même en lambeaux et en camisole. 

Elle accepta sans doute en raison de la scène finale lui permettant d’exhiber, enfin, quelque chose à la mesure de son talent : une petite création mauve du meilleur goût, avec ombrelle assortie, derrière laquelle elle embrasse d'ailleurs James Mason, ce que Claire, notre Maharané, ne lui pardonnera jamais. Car Claire aime James mais c'est, là encore, une autre histoire. 


































Âgée aujourd'hui de 89 ans et mère de Lorenzo-Le Rebelle-Lamas, il nous semblait naturel de finir l'année en compagnie d'Arlene qui fit beaucoup pour Soyons-Suave. Il est probable que peu d'entre vous s'en souvienne mais en juin 2009 (le 17, très exactement) naissait Soyons-Suave et dès le 20, nous consacrions un article à Arlene, qui nous valut notre tout premier commentaire. 

Cet article se trouve ici et il est assez émouvant de nous y replonger : comme nous étions jeune, fougueux et au singulier. Ce n'est que plus tard que Soyons-Suave devint l'équipe formidable qu'elle est aujourd'hui.  

Merci donc Arlene, n'osons pas le "longue vie" car on ne sait jamais et bravo encore Claire. 

































Et le 31 décembre pas plus qu'un autre jour : ne sortons pas en cheveux que diable ! 

3 commentaires:

Didier a dit…

Quel plaisir de vous lire à vos débuts cher SoSu, et quelle joie de sauter d'une année à l'autre avec vous et avec Arlene ! Néanmoins, puisque le chipotage est chez moi une seconde nature (est-ce suave ?), il me semble que, dans cet article quasi inaugural que vous consacriez à la future actrice des Poneyttes (aux côtés de Johnny et Sylvie...), vous avez commis une petite erreur en la confondant, sur la photo centrale avec Fernando Lamas, avec une autre glorieuse rouquine : Rhonda F., ici dans L'appel de l'or. Mais chut, je ne le répéterai pas ! Très belle année à vous, délicieux ami virtuel, pleine de belles histoires et de jolies photos ! Et très belle année à tous vos fans !

soyons-suave a dit…

Très bonne année à vous Didier et laissons cette petite confusion rousse : comme nous l'écrivons, nous étions jeunes, plein de fougue et encore occupé à tenter de dompter nos rouquines :)

roijoyeux a dit…

comme dit Didier quel plaisir de vous lire à vos débuts délicieux Monsieur Suave bonne année 2015 !! à vous et votre hum hum "équipe" ;)