lundi 30 mars 2015

Pendant ce temps, à Hollywood...

































Helmut s'est mis au twirling bâton...

18 commentaires:

★Bruno Lucas☆ a dit…

Son débardeur en crochet est une des preuves de l'existence de Dieu.

Anonyme a dit…

Il faut le voir pour le croire :)

soyons-suave a dit…

C'est suave, hein ?

Anonyme a dit…

Trop suave pour être vrai :)

Anonyme a dit…

Mais vous m'avez bien fait rire ce soir ... suave soirée à vous :)

soyons-suave a dit…

:)

Jo a dit…

Et sa bagnole, c'est une majorette ?

Anonyme a dit…

déjà Berger perçait sous Helmut, ou l'inverse

soyons-suave a dit…

???? Pas compris la blague.

Anonyme a dit…

vous m'inquiétez

Nina a dit…

Serait-ce une histoire de bâton ?

Nina a dit…

Heu ! de B(b)erger, bien sûr.

soyons-suave a dit…

Si c'était l'idée Nina, non seulement bravo pour la perspicacité mais auriez-vous quelques heures à nous accorder comme traductrice ? Nous avons toujours très mal parlé le calembour, encore plus mal la contrepèterie et il semblerait, vue l'avalanche récente sur nos pages, qu'un stage s'impose :)

Nina a dit…

Il suffit d'avoir l'esprit mal tourné. On l'a ou on ne l'a pas. Mais, c' est tout un art ... :))

Anonyme a dit…

c'était une citation de Hugo : "Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte ..."

soyons-suave a dit…

:) ce n'était pas la référence qui nous intriguait, nous connaissons nos Feuilles d'Automne, c'était bêtement le sens.

Nina a dit…

Preuve que j'ai l'esprit mal tourné ; pourquoi faire simple quand je peux faire compliqué :)

pruneauxyz a dit…

J'aurais plutôt pensé que l'allusion au berger ( donc aux brebis !) faisait référence à la laine du débardeur...